Circuit de Baudric, vallon de Roya (Sur les terres d'un sublime hameau)

Publié le 31 décembre 2023 à 12:30

Le hameau de Roya est situé dans un paysage entouré de montagnes. Une architecture typique de montagne avec ses granges disséminées autour de la place voisine de l'église et son clocher.

Au bout d'une petite route de 6 km ce petit hameau de bergers possède une jolie église du Saint-Nom-de-Marie , des chapelles, des oratoires. Ces monuments témoignent de la vie des 330 habitants en 1864. Un petit gîte d'étape permet aux randonneurs qui cheminent sur le GR5 de faire une halte bénéfique. Roya est aux abords de la zone protégée du Parc du Mercantour est le point de plusieurs itinéraires de sentiers balisés. En hiver on peut y pratiquer des acyivités telles que la raquette à neige, du ski de randonnée ou l'escalade de cascades de glace.


Mes photos:

 

 

Caractéristique de ma randonnée:

Date: 30 décembre 2023

Commune: Roya, Saint Étienne de tinée (06)

Parcours: 6,860 km

Durée totale: 3 h 30

Dénivelé positif: 291 m

Difficulté: Facile

Point haut: 1 798 m

Point bas: 1 507 m

Retour au point de départ: Oui

Recommandations:

Rien de spécial

Voici le lien AltitudeRando de la randonnée:

https://www.altituderando.com/Circuit-de-Baudric-Vallon-de-Roya-Tinee

 


Voici l'histoire de ma randonnée:

 

Moi qui pensais que la rando du Gros Bessillon serait la dernière, eh bien non. 

Quoi de mieux que de faire la dernière rando de l'année sur le bord du parc du Mercantour et sur les hauteurs du sublime hameau de Roya.

Le col de Crous était la première cible, mais vu la neige sur les versants nord, il était préférable de marcher sur les versants sud. 

Aujourd'hui, c'est Mélissa, une randonneuse expérimentée qui m'accompagne sur un joli petit parcours au-dessus de Roya, un hameau que je connais depuis ma tendre enfance.

C'est donc l'heure de quitter le chalet pour se lancer sur le parcours de Baudric, à la recherche des Gypaète barbu et des vautours fauves. 

En sortant du chalet, nous prenons à gauche, jusqu'à rejoindre le sentier. 


Nous arrivons rapidement au début du sentier, près pour une belle petite monté à l'ombre, alors espérons que les moteurs vont vite chauffer. 


Après quelques pas, nous passons près de cette première grange qui se trouve très prête de l'antenne-relais. 

Elle semble abandonnée. 


Voici une Hellébore fétide que je vois sur le sentier, juste à côté de la grange. 

En voici quelques informations. 

L'Hellébore fétide, Ellébore fétide ou Pied-de-griffon (Helleborus foetidus L.), est une espèce de plante vivace de la famille des Ranunculaceae et du genre Helleborus. C’est la seule espèce de la section Griphopus.

Pour en savoir plus, cliquez sur l'image.


Juste au-dessus de la grange, Mélissa et moi profitons de cette belle vue sur le hameau de Roya qui nous est si cher. 

Certains royalistes sont encore dans les bras de Morphée alors que d'autres partent se dégourdir les jambes sur ces si belles montagnes. 


Ça y est, le soleil sort du côté du sommet du Mounier et la température va être rapidement plus agréable. 


Nous arrivons sur un petit plateau avec par-ci et par-là quelques granges et une petite fontaine dont l'eau est hyper fraîche. J'ai toujours aimé cet endroit charmant, apaisant, mais pas le temps de se reposer. La montée n'est pas encore finie. 


Derrière l'une des granges, sur le côté du sentier, il y a des Épicéa avec leurs cônes dont l'un d'eux va servir de jouer au Border Collie qui nous suit depuis peu, d'où sa pose sur la photo. 

Quel adorable toutou. 

Adapté aux climats froids et humides, l'Épicéa commun est naturellement présent en plaine dans les forêts boréales d'Europe septentrionale, dont il est une essence majeure, tandis qu'il n'est généralement présent de façon spontanée en Europe moyenne et méridionale qu'en montagne au-dessus de 400 m. Mais il a aussi été beaucoup planté hors de son aire, y compris à basse altitude en Europe moyenne, ainsi que dans le sud-est du Canada.

Il présente des cônes à port retombant, ce qui permet de le distinguer du Sapin pectiné.

Plus d'informations sur l'Épicéa en cliquant sur l'image.


Bien plus haut, le sommet de Las Donnas (sommet le plus haut des pistes de ski d'Auron) est droit devant nous et le chien en position allongé, attend que Mélissa lance le cône de l'Épicéa. 

Nous sommes à deux pas de la prochaine intersection. 


C'est ici que Mélissa a sorti son appareil photo pour capturer les images des Vautours fauves qui planent au-dessus de nous.

Quel moment magique de voir ces rapaces !


Ça y est, on est en haut, au panneau.

Ce n'est pas le point le plus haut, mais un "faux plat" nous attend maintenant.

Direction le Pas de Roya.


Nous passons au-dessus des Armans où quelques charmants chalets si trouve. 

Si vous souhaitez passer quelques jours au hameau, je vous invite à aller sur le site de Jean-Luc, car il a un chalet et un studio en location. 

Vous y serais super bien accueilli et vous passerez un merveilleux séjour dans un chalet chaleureux. 

Allez sur son site en cliquant sur l'image. 


Voici le point le plus haut de la randonnée. 

Mélissa s'y postera pour observer les vautours fauves et peut-être le Gypaète barbu. 

Pour ma part, j'observerais les sommets. 


Nous voilà au point le plus haut et du temps que Mélissa guette les rapaces, moi, j'identifie les sommets dont le Mounier que je rêve de conquérir.


Il est temps de repartir en descendant vers le Pas de Roya qui n'est plus très loin. 
Ce sont les chalets que l'on voit en contrebas sur l'une des photos.


Nous prenons la direction du cours d'eau, juste après le pont,

car Mélissa veut se baigner dans une eau congelée.
J'ai testé la température de l'eau en y trempant les doigts et je vous garantis que je les ai vite ressortis. 
Après cette pause, il est temps de prendre la direction du hameau de Roya. 


Un peu plus loin, nous observons de plus bas, là où nous étions tout à l'heure lorsque j'ai identifié les sommets. 
On était vraiment au bord.


Quelques petites minutes plus tard, nous arrivons cette fois-ci juste en dessous des chalets au Armans. 
Nous sommes pas loin de l'arrivée.


La dernière photo se fera près de notre chalet, après avoir pris un petit sentier pour éviter de finir la rando sur la route. 

La dernière rando de l'année est terminée et je tiens à remercier Mélissa pour cette belle sortie sur les hauteurs du hameau de Roya. 
Je vous invite à vous abonner à son Instagram en cliquant sur le logo ci-dessous.

Elle adore photographier les oiseaux, petits comme grands. 
À l'année prochaine. 

FIN


Si vous ne voulez pas rater les prochains articles,

abonnez-vous à la Newsletter:

 


Suivez-moi aussi sur

FacebookInstagramYouTube & TikTok:

 


Je compte également sur vous pour noter et partager mon blog:

 

Ajouter un commentaire

Commentaires

Arnaud
il y a 2 mois

Toujours de belles photos de montagnes et de ces granges, témoignage de l'occupation et du travail de nos anciens..
Bien joué amigo 😉