Le Blayeul (Le mur des champions)

Publié le 29 juin 2024 à 19:11

Le Blayeul, le sommet du Blayeul ou sommet des Quatre Termes est une montagne du massif des Trois-Évêchés culminant à 2 189 m d'altitude.

Un relais hertzien est installé à son sommet, qui est un quadripoint entre les communes de Barles, Beaujeu, La Javie et Verdaches.

La crête de Blayeul comprend un autre sommet, 4 km plus au sud, le sommet des Ajustats, à 1 963 m d’altitude.


Mes photos:

 

Caractéristique de ma randonnée:

Date: 28 juin 2024

Commune: Verdaches (04)

Parcours: 9,880 km

Durée totale: 6 h 06

Dénivelé positif: 1 087 m

Point haut: 2 189 m

Point bas: 1 114 m

Retour au point de départ: Oui

Niveau de difficulté: Difficile

Recommandations:

C'est une randonnée à ne pas prendre à la légère, car la pente est inclinée en moyenne à 38% et au maximum à 75%.

Une bonne partie de l'ascension se fait en forêt.

Attention: Au retour, une fois revenu aux pâturages, le tracé nous fait passer dans un pierrier très raide et dangereux donc nous avions couper à travers la forêt pour rejoindre "La Serre".

Profil altimétrique:


Voici l'histoire de ma randonnée:

 

En ce vendredi 28 juin 2024, jour de RTT, le temps est enfin favorable pour une randonnée dans les Alpes-de-Haute-Provence et plus précisément au sommet du Blayeul.
Cela faisait plusieurs fois que je reportais la rando pour cause de mauvais temps, mais là, c’est enfin le jour-J.
Aujourd’hui, c’est Arnaud qui va m’accompagner pour cette ascension du Blayeul, au départ de la commune de Verdaches et en empruntant le kilomètre vertical.


Une fois garés au bord de la rivière

« Le Mardaric », on aperçoit de suite le Blayeul qui est assez imposant.


Juste avant de bifurquer à droite, nous passons devant cette belle petite fontaine fleurie.


Il est temps de passer sur la passerelle qui enjambe « Le Bès ».
J’avais vu cet endroit sur l’une des vidéos YouTube de Trek Attitude et qui m’a souvent donné des idées de randonnées. Je vous invite à le suivre sur les réseaux sociaux.


Après avoir traversé la passerelle, nous prenons le chemin de droite qui longe le Bès, jusqu’à arriver à un panneau que j’attendais de voir avec impatience.


Voilà ce fameux panneau que je voyais sur toutes les vidéos YouTube concernant cette rando.
Tu sais qu’à partir de là, ça va grimper.


C’est dans une belle forêt, sur un parcours de trail que nous avançons à grand pas pour Arnaud et à petit pas pour moi, tout en profitant de la flore locale qui est très variée et qui libère un parfum exceptionnel.
Un magnifique et immense éboulis sur ce flanc nord du Blayeul me fait m’arrêter quelques instants afin de profiter du paysage limite lunaire.


Il est temps de photographier une fleur que je n’avais pas encore vue.
C’est une Limodore à feuilles avortées.
Le Limodore à feuilles avortées (Limodorum abortivum) est une espèce d'orchidée terrestre européenne et nord-africaine.


Plus d’informations en cliquant sur l’image.


Nombreux sont les champignons que je vais voir tout au long de la journée, mais il m’est difficile de l’identifier.

Je verrais environ cinq ou six variétés de champignons.

Les deux que je connais et que je n’ai pas photographiées, car le rendu n’aurait pas été top, c’était les Vesse-de-loup et les Barbes de chèvres.


Un peu plus haut, nous arrivons à La Serre, un lieu que nous retrouverons au retour, après s’être perdu.


En sortant de la forêt, la vue se dégage sur les sommets environnants,

mais également sur le village de Verdaches.

Cette verdure, ces pâturages, ces montagnes, cette tranquillité… j’adore.


Suite à une courte pause et après une vingtaine de minutes de marche, le sommet se rapproche à grand pas.


À quelques pas des pâturages du Blayeul, je trouve cette fleur et c’est une Lis de Saint Bruno ou plus communément appelée Lis des Alpes.
Le Lis de saint Bruno croît sur les terrains calcaires, dans les prairies et sur les pentes herbeuses et rocailleuses des régions de montagne. La hampe florale, haute de 20 à 60 cm, porte trois à dix grandes fleurs blanches2 toutes tournées plus ou moins du même côté. Confusion possible avec la Phalangère à fleurs de Lis (Anthericum liliago), moins vigoureuse, mais aux fleurs plus nombreuses, orientées en tous sens.


Plus d’informations en cliquant sur l’image.


Nous voilà enfin aux pâturages du Blayeul et une belle montée nous attends.


Au cours de cette ascension, nous observons par-ci et par-là quelques belles plantes.

Ce sont des Vérâtres blancs.
Le Vératre blanc est une vigoureuse plante rhizomateuse dépassant un mètre de haut à tige robuste et à feuilles alternes, larges, ovales ou oblongues-lancéolées, épaisses, fortement nervées et plissées, pubescentes en dessous, embrassantes. Les fleurs sont petites, à six tépales en étoile, blanchâtres, verdâtres ou jaunâtres, en grandes inflorescences terminales ramifiées dans leur moitié inférieure. Le fruit est une capsule.


Plus d’informations en cliquant sur l’image.


AH !!!
Vous observerez bien, en zoomant ou en cliquant sur la photo, que l’on voit le haut de l’antenne hertzienne du Blayeul.
Sur le coup, je me dis « J’y suis. Le sommet est là, plus que deux minutes de marche avant de crier victoire ».
La joie sera de courte durée (Mdr).
J’ai encore un peu de temps avant de me dire que le Blayeul c’est fait.


Encore une vue à couper le souffle !
Je reconnais aussitôt le sommet des Monges, récemment conquis.


Aux pieds du relais hertzien, je contemple cette sublime crête du Blayeul qui est côté sud du sommet.

C’est magique.


Ça y est, le Blayeul : C’est fait.
3 h 15 pour faire le kilomètre vertical.
Nous sommes au sommet et la vue à 360° est incroyable.
Bon, je vous l’accorde, l’antenne en plein milieu ce n’est pas top.
J’identifie rapidement les sommets environnants avec l’application Peakfinder, je tourne deux vidéos TikTok et puis c’est l’heure de manger.
Je ne vous cache pas que les mouches sont de sortie, mais cela ne nous empêche pas de profiter.


Après une bonne pause, nous rebroussons chemin en direction du pâturage du Blayeul jusqu’à tomber sur le seul Lis Safrance du coin.
Sa couleur orange vif attire de suite l’attention donc obligé de prendre la photo et de faire des recherches.
Pour lis safrance, une plante vivace à bulbes appréciée pour ses fleurs orange éclatantes, assurer une floraison optimale implique une taille stratégique. Retirez seulement les fleurs fanées et les gousses pour encourager les bulbes à stocker de l'énergie plutôt qu'à produire des graines. Les soins après la floraison sont cruciaux; laissez le feuillage intact jusqu'à ce qu'il jaunit, permettant ainsi à la photosynthèse de continuer à nourrir les bulbes pour l'affichage de la saison suivante. Comme lis safrance peut être sujet à la surpopulation, divisez les touffes tous les 3 à 4 ans à la fin de l'automne, au début de la dormance.


Plus d’informations en cliquant sur l’image du Lis.


Voilà le genre de photo que j’aime bien faire. Montrer le sommet avec le panneau qui l’indique.
C’est à partir de cet endroit que nous allons nous perdre, car le tracé AllTrails veut nous faire passer dans un éboulis raide et donc dangereux. Nous couperons à travers la forêt, avec une pente relativement raide, mais nous n’avons pas le choix. Je n’ai donc pas pris de photos, car il n’y avait rien d’intéressant à voir.
Arnaud trouvera finalement un sentier qui nous ramènera au panneau de La Serre.


Après quelques minutes de descente, nous retrouvons le Bès, avec au loin la tête de l’Estrop, puis le 3ème membre de l’équipe en profite pour se jeter à l’eau avant de repasser par la passerelle et enfin arriver à la voiture.

 

Encore un énorme merci à Arnaud et son fidèle compagnon pour m’avoir accompagné sur les sentiers du kilomètre vertical du Blayeul.
Ce fut une super journée, certes physique mais agréable.
Il est temps de reprendre la route, direction Saint Maximin la sainte Baume (1 h 52 de route).
À très bientôt pour une nouvelle aventure.

FIN


Si vous ne voulez pas rater les prochains articles,

abonnez-vous à la Newsletter:

 


Suivez-moi aussi sur

FacebookInstagramYouTube & TikTok:

 


Je passe des heures à faire l'article sur le blog et à partager les photos sur les réseaux sociaux, alors ça me ferais super plaisir de vous voir partager mon blog via les boutons si dessous.

Merci.

 

Ajouter un commentaire

Commentaires

Arnaud
il y a 25 jours

Merci a toi poto pour la découverte de cette colline 😁
Je confirme que la montée est assez raide mais agréable et propre pour la montée, boisée sur une grande partie. Je me la tenterai bien en mode trail en kilomètre vertical mais ça fait un peu loin.
A faire pour ceux, motivés, qui veulent du dénivelé (comme moi).

Mous
il y a 24 jours

C'est une très belle randonnée, les paysages sont à couper le souffle! Les photos sont très belles avec ces pâturages fleuries et verdoyants, La montage quoi ! J'adore, merci David pour ce partage , ça sera à faire.