Le Mont Chaberton (A la conquête de mon premier 3 000 mètres)

Publié le 24 août 2023 à 23:15

Le mont Chaberton est un sommet des Alpes françaises dans le massif des Cerces et précisément dans le chaînon du Chaberton, dans le département des Hautes-Alpes. Il culmine à 3 131 m d'altitude.

Jusqu'en 1947, le mont Chaberton faisait partie intégrante du territoire italien (commune de Cesana Torinese).

Le fort est l'un des plus haut d'Europe.

Plus d'informations en cliquant sur l'image ci-dessus.

 

C'est une vidéo de "Les Historateurs" sur YouTube qui m'a donner envie de gravir ce sommet.

Je vous invite fortement aller voir la vidéo en cliquant sur ce lien suivant:

https://youtu.be/yFSyowiJ-Zo


Mes photos:

Caractéristique de ma randonnée:

Date: 19 et 20 août 2023

Commune: Montgenèvre

Parcours: 16,300 km

Durée totale: 7 h 54

Dénivelé positif: 1 312 m

Recommandations:

La montée vers le col reste difficile. Il faut s'aider par endroit, de ces mains. En descente, attention de ne pas glisser.

Voici le lien Visorando de la randonnée:

https://www.visorando.com/randonnee-le-chaberton/


Voici l'histoire de ma randonnée:

 

Cela fait un an que j'espérais passer le palier des 3 000 m en faisant le mont Pelat à Allos. 

Il aurait été mon premier 3 000 m, mais la météo n'a jamais été favorable. Alors j'ai compris que je devais choisir une nouvelle proie. 

C'est donc le mont Chaberton et ces 3 131 m d'altitude qui a été ciblé. 

Il se trouve sur la commune de Montgenèvre dans les Hautes-Alpes. 

Montgenèvre est un charmant endroit pour skier, promener, visiter, prendre un bon bol d'air pur ou bien, boire une bonne bière au Chabeerton. 

La randonnée se fera sur deux jours, c'est-à-dire, une heure de marche le samedi soir avec mon premier bivouac et le restant le dimanche. 

Après quelques heures de route, nous allons directement au point de départ de cette dure mais belle randonnée. 


C'est bien au pied du Chaberton que nous partons pour une nouvelle aventure.

Voir d'entrée tout le dénivelé qu'il y a à faire me fait trembler les jambes, mais l'objectif 3000, c'est ici et maintenant.

Il est temps de se dépasser physiquement pour aller chercher de belles photos !


Rapidement, Cindy et moi, nous nous retrouvons dans une jolie petite forêt de Mélèze d'Europe où quelques sentiers passent par ci et par là. 

Cliquez sur l'image pour plus d'informations


En cours de montée, nous arrivons au-dessus de la bergerie des Baïsses (2 080 m).

Cet endroit est très joli. 


Après une courte montée, on arrive au plateau des Baïsses (2 137 m), non loin de la zone de bivouac. 


En allant vers la zone où nous passerons la nuit, de belles plantes se trouvent sur la gauche. 

Ce sont des Épilobes en épi.

L'Epilobe en épi, appelé aussi Laurier de Saint-Antoine, est une plante vivace de grande dimension et à croissance rapide qui produit de beaux épis floraux de couleur rose. Cette espèce a tendance à coloniser rapidement les espaces libres, notamment après un incendie, et se sème spontanément. Elle peut donc être envahissante si elle n'est pas contrôlée par l'émondage des fleurs fanées. Les jeunes pousses, feuilles et fleurs sont comestibles et peuvent être utilisées en tisanes. Cette plante peut être cultivée en massif près d'un bosquet ou d'un plan d'eau.

Cliquez sur les images pour plus d'informations


Nous voici à l'endroit où nous allons bivouaquer. J'ai tant imaginé le lieu de mon premier bivouac et là, je suis aux anges, car nous sommes au pied de mon premier 3 000 mètres, il y a une vue sur quelques sommets et un petit cours d'eau passe juste à côté. Nous voyons que l'herbe est aplatie à l'endroit le plus convenable pour poser la tente alors nous en prenons possession. Nous installons de suis la tente, puis les matelas et les duvets. Une fois fait, nous profitons de la vue tout en papotant, mais je ne vous cache pas que je reste émerveillé par le lieu et surtout par le Chaberton. Après un bon repas et après avoir observer les étoiles, c'est l'heure du dodo, car demain, le réveil sonnera à 6 h 30.


Au petit matin, après avoir bu un bon thé et avoir tout ranger, nous partons pour l'ascension du Mont Chaberton et ces mille mètres de dénivelé positif restant. Des randonneurs sont déjà là, prêts pour une super montée. 

Pendant que l'on monte, je prends par-ci et par-là des photos du massif rocheux et de la plaine où nous avions dormi. 

 


Ça y est, j'aperçois les tourelles sur le sommet, le cœur bat de plus en plus fort, mais le chemin est encore très long. Je garde en tête que mon objectif est de passer le palier de 3 000 mètres alors on ne lâche rien. 


Wahou !

Nous sommes enfin au Col du Chaberton (2 690 m d'altitude) qui nous offre une magnifique vue sur l'Italie et tous ces sommets. 

Voir ce pays, c'est un plaisir, un cadeau après un bel effort. 

Eh oui, j'ai du sang italien dans mes veines !

Je reprends mon souffle sans trop tarder, car le sommet est encore loin, puis on file vers notre cible, le Cuirassé des nuages. 


Voici une Céraiste des Alpes que jai aperçu après quelques virages.

Le Céraiste des Alpes (Cerastium alpinum) est une petite plante vivace herbacée du genre Cerastium et de la famille des Caryophyllaceae. Elle est typique des hautes montagnes siliceuses et des régions septentrionales de l'hémisphère nord.

Cliquez sur l'image pour plus d'informations


En arrivant dans un lacet, je regarde cette belle vue sur la commune de Cesana et son domaine skiable. Ah l'Italie, quel beau pays !


Puis sur ma droite, juste là, les huit tours du Chaberton. Elles sont tellement proches, que je dois être quasiment à 3 000 mètres à l'endroit où je me trouve. 

L'adrénaline monte et mon objectif est très proche. 


Les ruines des bâtiments d'intendance.


Voici quelques sommets côté français identifiés avec l'application Peakfinder.


🏆 Ça y est, record personnel battu🏆

Nous sommes à 3 131 mètres d'altitude. 

Quel bonheur d'avoir enfin conquis le Cuirassé des nuages (Chaberton), un lieu chargé d'histoire.

Au sommet, je pense de suite à la vidéo YouTube des Historateurs qui m'avait donner l'envie de venir voir ce fort. 

Je vous recommande de la regarder via le lien que j'ai mis plus haut. 

Quelle vue splendide à 360° sur Briançon, Montgenèvre et tous les sommets !

Je suis fier de moi et un énorme merci à Cindy.


Après avoir vu le fort de dessus, c'est vers l'intérieur que nous nous dirigeons. 


Une fois la visite du fort terminée et une bonne pause, nous reprenons le même sentier, mais en descendant cette fois-ci. 

Il sera inutile de reprendre des photos des endroits où nous sommes déjà passés. 

Nous croiserons plein de gens lors d'une descente épuisante qui me laissera de sacrés souvenirs. 

C'est à 14 h 50 que nous serons de retour à la voiture.

FIN


Si vous ne voulez pas rater les prochains articles,

abonnez-vous à la Newsletter:

 


Suivez-moi aussi sur

Facebook, Instagram, YouTube et TikTok:

 


Je compte également sur vous pour

partager mon blog:

 

Ajouter un commentaire

Commentaires

Marie
il y a 7 mois

Belle randonnée, les photos sont magnifiques.
Les commentaires sont au top, on peut presque se dire : pourquoi y aller, on a le paysage et l'histoire qui nous sont rapportés. Mais malgré cela, le déplacement vaut bien un peu de fatigue , car visualiser de tels paysages avec notre propre regard et mettre dans un petit coin de notre mémoire de si beaux souvenirs.....Alors un peu de courage !
David, même si je ne suis pas présente, j'apprends.

LUCAS
il y a 19 jours

Superbe, j'ai pas fait le Chaberton mais fait le mont pelat
ça donne envie, j'espère cette année